Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Des humeurs et des jours

Anachroniques contemporaines

Démocratie : sport de combat...

Démocratie : sport de combat...

Écouté la radio ce matin... Mélange d'agacement, d'indignation et de lassitude..

Le plus épuisant est d’avoir à composer dans les affaires publiques avec les champions de la courte-vue et les artistes de l’aveuglement.

La démocratie n’est pas une religion, elle ne détient pas de vérité. Les chefs, les rois, les prêtres savent : ils ont le monopole de la vérité ; la démocratie ne vit que par la tension continue, la confrontation, d’opinions nécessairement contrariées pour, à la fin, que chacun admette une part de l’autre. Ce débat compétitif permet de prendre des décisions acceptables par tous, en aucun cas de faire émerger la vérité – existe-t-elle d’ailleurs ?

Cette manière de faire et d’être renforce le « vivre ensemble » mais produit périodiquement un besoin contraire. Resurgit alors le mythe du chef et le peuple cesse d’être peuple pour n’être plus que des hommes en troupes cherchant des yeux celui qui dit et qui commande.

Outre qu’il est humiliant de choisir la « servitude volontaire », il faut se souvenir que l’indocilité démocratique reste le régime le plus efficace. Il se peut qu’en décidant seul, on aille parfois plus vite, mais en décidant ensemble, on s’assure d’aller plus loin.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article