Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Des humeurs et des jours

Anachroniques contemporaines

Interrogation surprise

Répondu par faiblesse au questionnaire de Proust revisité que m'a adressé un copain (j'aurais dû l'envoyer bouler). On y va :

Le principal trait de mon caractère : le goût de la solitude. Et du silence aussi.

La qualité que je préfère chez un homme : la franchise (qui n’est pas de dire tout ce que l’on pense, mais de penser tout ce que l’on dit).

La qualité que je préfère chez une femme : la franchise aussi.

Ce que j’apprécie le plus chez mes amis : la franchise encore.

Le son, le bruit que je déteste : le bruit d’une mobylette.

Mon juron, gros mot ou blasphème favori : « Couille molle ! » ou bien « Bonjour monsieur ! » et il m’arrive de dire le second en pensant au premier.

Homme ou femme pour illustrer un nouveau billet de banque : Diogène (ou quelqu'un du même tonneau).

Mon principal défaut : Fainéant contrarié.

Mon occupation préférée : être seul.

Mon rêve de bonheur : une île.

Quel serait mon plus grand malheur : ne plus savoir aimer.

Ce que je voudrais être : un musicien de génie.

Le pays où je désirerais vivre : la France me va bien. Sinon, l’Italie.

La couleur que je préfère : le rouge peut-être.

La fleur que j’aime : toutes les fleurs, pourvu qu’elles soient des champs, les autres ont tendance à m'emmerder.

L’oiseau que je préfère : sans l’ombre d’un doute, l’hirondelle.

Mes auteurs favoris en prose : Montaigne, Camus qui sont mes copains de chevet.

Mes poètes préférés : Rimbaud, bien sûr ! Et je confesse une grosse tendresse pour Paul-Jean Toulet et Jules Laforgue.

Mes héros dans la fiction : je n’aime pas l’idée même de héros.

Mes héroïnes favorites dans la fiction : idem.

Mes compositeurs préférés : Bach surtout.

Mes peintres favoris : Matisse, peut-être ? Le Caravage m’a beaucoup ému.

Mes héros dans la vie réelle : je n’aime toujours pas les héros !

Mes héroïnes dans l’histoire : itou.

Mes noms favoris : tous ceux des filles que j’ai aimées, même si elles ne me l’ont pas rendu, et puis, il y a cette Zo’ dont je ne connais que la réputation et qui avait, parait-il, la jambe bien tournée.

Ce que je déteste par-dessus tout : les bavards prétentieux, les « yo soy … » et tous ceux qui pensent que la fourberie est une qualité professionnelle.

Personnages historiques que je méprise le plus : tous ceux qui n’ont obéi qu’à leur besoin de pouvoir – cette maladie mentale incurable ! – qu’ils soient devenus dictateurs ou pas.

Le fait militaire que j’admire le plus : toutes les résistances.

La réforme que j’estime le plus : celle qui a suivi ma convocation à la session des « trois jours » préalable à mon intégration dans l’armée française.

Le don de la nature que je voudrais avoir : la musique, les langues, la vitesse.

Comment j’aimerais mourir : bien vivant, serein et conscient… on n’a pas le droit de rater sa mort !

État présent de mon esprit : paisible et un poil boudeur.

Fautes qui m’inspirent le plus d’indulgence : celles que l’on fait par confiance ou amour.

Ma devise : Être !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article