Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Des humeurs et des jours

Anachroniques contemporaines

Le prix de l'oubli

Information saisie au bas d’une page du magazine que je feuillette distraitement dans la salle d’attente de mon médecin : une société commercialise une promesse d’éternité par l’intermédiaire d’un flash code placé sur votre sépulture. A partir de là, toute personne  visitant le cimetière pourra accéder à une base de donnée où l’histoire de votre vie sera disponible. Coût de cette immortalité virtuelle : 250 € par an, à peine l’équivalent de trois pleins de gazole pour une voiture de moyenne cylindrée !

Imaginez que l’au-delà existe vraiment. Vous voyez la scène : « Combien de téléchargements as-tu enregistré ce mois-ci ? » demande une âme souriante à une autre qui semble traîner sa peine ; « Moi, répond-t-elle, personne n’est venu, c’est le bide total … » ; et la première de s’exclamer, l’air triomphant : « Trente ! Je dis bien trente connexions, rien que pour moi ! Une par jour … J’ai encore une cote d’enfer (ou de paradis, c’est selon) en bas … »

Perspective affligeante. Comme la multitude d’ « amis » que comptabilisent fièrement les accros de Facebook ne dit rien sur l’amitié, ces connexions sépulcrales ne diront rien de la qualité de la mémoire et du souvenir.

Pire encore : si cette proposition trouve son public et que l’on assiste à une explosion de l’e-mortuaire, il se trouvera bien un gouvernement qui analysera l’avantage à organiser ainsi un traçage post mortem de tous ses feu-citoyens.  Le flash code sur toutes les tombes deviendra obligatoire. Il faudrait alors payer une taxe spéciale pour, tout simplement, être oublié.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
EXCELLENT !!! Et tellement dingue...
Répondre