Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Des humeurs et des jours

Anachroniques contemporaines

Le pont sans rivière

Longue flânerie dans les vigoureux paysages de ce recoin de France. A l’horizon, une brusque silhouette grise de village s’agrippe à la colline et semble caresser un ciel morne. Après avoir franchi un pont sans rivière, puis suivi une longue montée ondoyant à travers la forêt, on entre dans cette minuscule cité par une porte percée dans des fortifications qui se prolongent jusqu’à un château dont les ruines, suspendues au-dessus du vide, attendent depuis des siècles un écroulement qui ne vient pas.  Les rues aux pavés usés sont sans boutiques. Les portes teintées de bleu sont closes. Juste quelques rideaux entrouverts aux fenêtres, bleues elles aussi. L’église est sans autel et le bénitier est à sec. L’herbe croît sur les trottoirs étroits comme en un pré. Un chat s’ennuie sur le muret d’un jardin clos abandonné aux broussailles… Un chant d’oiseau inattendu éclaire le silence. 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article