Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Des humeurs et des jours

Anachroniques contemporaines

Mémoires longues

Ici, les limites sont indécises. Elles sont des frottements, parfois des agacements, souvent des caresses. Elles traversent les montagnes, les villages, les quartiers, les maisons, les foyers… Panxika parlera le basque, Guilhem le béarnais ; leurs enfants l’une ou l’autre langue, les deux moins sûrement. Ils diront les choses qui forment la vie publique – les courses, les impôts… – avec le secours du français, mais leurs sentiments, leurs tendresses, leurs colères s’exprimeront dans la langue de leur terre. Nos langues, disent-ils sont des frontières qui ont la mémoire longue ; elles ne nous séparent pas, elles nous distinguent.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article