Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Des humeurs et des jours

Anachroniques contemporaines

L'avis des bêtes

 

Ce fut un grand moment d’incompréhension…
Depuis très longtemps, je fais partie d’un cercle d’amis qui se disent sincères et fidèles. Nous nous voyons souvent et, dans nos discussions, à chaque fois que viennent des sujets sur lesquels nous savons que nos sensibilités se distinguent, nous avons le bon goût, les uns et les autres, de modérer nos propos de telle manière que les uns n’aient pas le sentiment de se renier et que les autres n’y trouvent pas prétexte à s’insurger…

Mais ce jour-là – c’était un samedi – les choses se gâtèrent. Marta, l’une des membres du groupe, arrive agitée à notre apéro hebdomadaire rituel. Elle raconte avec enthousiasme et force détails la manifestation anti passe-sanitaire à laquelle elle vient de participer ; elle en énumère minutieusement tous les slogans en s’amusant à répéter ceux qu’elle considère comme étant les plus croustillants, ceux qui font référence aux pires périodes de notre histoire… Pour mesure l’effet produit,  elle embrasse du regard notre petite assistance du jour, et, comme elle s’aperçoit que je fais grise mine, elle me prend tout aussitôt à partie : 

– Je ne comprends pas, toi si attaché aux valeurs de la démocratie, que tu ne manifestes pas avec nous ! Ce passe sanitaire qu’on nous impose, c’est un abus de pouvoir inqualifiable de l’apprenti dictateur Macron ! C’est un attentat contre nos plus élémentaires libertés comme on n’en a pas connu depuis la guerre !
Je ne peux faire autre chose que lui répondre :
– Je proteste et je manifeste lorsqu’il y a quelque chose que je réprouve. Or, là, sur ce sujet, il se trouve que je suis d’accord : il n’y a donc aucune raison que je défile avec toi.
Marta s’insurge :
– Tu ne connais donc pas le sens des mots ?
– Oh ! que si, je crois connaître le sens des mots : je sais ce que veut dire le mot liberté, ce que veut dire le mot démocratie, ce que veut dire le mot dictature… Je sais aussi ce que veut dire le mot bêtise.
Marta explose :
– Non seulement, tu es inconscient, mais tu me prends pour une conne qui ne dit que des sottises !
Je tente de m’expliquer :
– Non, tu ne dis pas des sottises, mais des bêtises… Il y a une différence entre sottise et bêtise : l’une étant absence de jugement, l’autre étant défaut de jugement…
Le regard perplexe des personnes présentes autour de la table exige que j’éclaire mon propos :
– Lorsque je me satisfais d’un slogan (même percutant) comme argument, j’aborde les rives du territoire de la bêtise. Lorsque j’abdique la raison pour laisser place libre à mes passions tristes : la colère, la haine, le ressentiment… j’aborde toujours inconsciemment le territoire de la bêtise ; tout comme lorsque je n’ai plus de doute et que m’habitent des certitudes ; lorsque mon esprit critique se plie à la pensée dominante ; lorsque je n’écoute que ceux qui pensent comme moi…
C’est cette propension trop humaine à la bêtise que raillait Rabelais dans son Gargantua : « Je ne sais quoi premier en lui je dois admirer, ou son outrecuidance, soit sa bêtise. »
 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article